VITICULTURE - OENOLOGIE

Enquête et Projets annuels

Projets en cours

  • Enquête sur les pratiques œnologiques bio en France (Millésime 2019) >>

  • Vacuum Bug (PEI, 2017-2020), portant sur le contrôle par un système mécanique (aspiration) des populations du vecteur de la flavescence dorée et l’étude de la possibilité de transport anthropique, cause possible d’apparition de nouveaux foyers.>>

  • Projet ECOPHYTO BasIC (bas intrant cuivre) : Dans ce projet porté par la FNAB, l'Itab apporte un appui méthodologique sur deux volets, avec l’appui scientifique de chercheurs d’INRAE. D'une part, l'évaluation de l’impact environnemental de l’utilisation du cuivre en conditions réelles d’application. D'autre part, la caractérisation des systèmes faiblement consommateurs de cuivre et l'identification de stratégies de réduction du cuivre, adaptées aux conditions pédoclimatiques de chaque région viticole. >>

  • Projet Relacs (Replacement of Contentious Inputs in Organic Farming Systems, soit en français, substituer les intrants litigieux en bio). Ce projet européen traite de différents intrants en bio. L'extrait de réglisse, de mélèze, le tagatose, et l'extrait de Styrax vont être notamment étudiés comme alternatives au cuivre en viticulture bio. >>

Projets passés


  • Levains bio 


  • Orwine : Viticulture et vinification en europe - "Proposer des règles de vinification biologique commune aux pays de l’Union Européenne" >> 


  • Alternatives et réduction des doses de cuivre >> 


  • Lutte contre la flavescence dorée >>   



Les commissions

La commission viticulture-œnologie de l'ITAB et de l'IFV

L’Itab et l’IFV mutualise leur force pour répondre à la demande croissante en recherche et développement en Viticulture-Œnologie Biologique. Dans ce contexte, la formalisation d’un partenariat entre l’ITAB et l’IFV vise à renforcer le développement de la viticulture biologique, à travers :

  1. la création d'un groupe de travail national "VIGNE ET VIN BIOLOGIQUES" impliquant les acteurs de la R & D liés à la viticulture et au vin bio pour identifier et valider l'ensemble des programmes de R & D, évaluer les résultats, et dégager les priorités pour les actions nouvelles ;
  1. la réalisation d'actions communes de diffusion des connaissances et des résultats des programmes consacrés à la vigne et au vin bio comme des journées techniques et des publications.

La commission comprend plusieurs groupes de travail : gestion phytosanitaire, Flavescence dorée, œnologie, Biodynamie…Elle permet de faire le lien avec l’ensemble des projets nationaux et régionaux qui sont réalisés par l’ensemble des acteurs de la viticulture et de l’œnologie Bio.

Voir comptes rendus de la commission >>

Voir PPT synthèse des projets de recherches en Œnologie Bio >>

Responsable : Natacha Sautereau pour la commission IFV ITAB . Salariés Impliqués: Stéphane Becquet


La commission Vin Bio INAO

Le Comité national de l’Agriculture Biologique (CNAB) appuie son expertise sur le travail de 6 commissions nationales (vins bio, aquaculture, semences, intrants, réglementation et produits transformés) et 2 groupes de travail (restauration commerciale et apiculture), tous animés par l’INAO. Le CNAB est notamment chargé de faire des propositions aux autorités françaises en matière d’évolution de la réglementation ; se prononcer sur l’homologation des cahiers des charges des produits situés hors du champ d’application de la réglementation européenne relative à l’Agriculture Biologique ; étudier et proposer toute mesure de nature à favoriser l’amélioration de la production et de la qualité des produits issus de l’Agriculture Biologique ; donner un avis sur toute question relative au mode biologique de production et de transformation des produits soumise par les ministres chargés de l’agriculture ou de la consommation. 

La commission vin Bio est le lieu de discussion et de construction des sujets qui seront soumis et votés au CNAB. C’est le cas notamment pour les questions d’évolution de la réglementation vin Bio et notamment celles qui pourrait découler de la nouvelle réglementation vin. Pour lequel l’Itab et ces partenaires (IFV, Sud Vin Bio) fournissent une expertise et rédige les dossiers techniques sur ces questions qui serviront de support dans les négociations auprès de la commission européenne >>Voir lien ref (lien vers le site de l’INAO)

Participation : Stephane Becquet (salarié), Pierre Henry Cosyns (Administrateur), Romain Rivière (Administrateur), Valérie Pladeau (Sud Vin Bio), Philippe Cottereau (IFV)



Participation aux dossiers d’intérêt pour la filière

Viticulture

Dossier cuivre

La molécule cuivre est mise sur la liste des produits à substituer au niveau européen. Un des éléments qui déclenche son inscription est la non-dégradation de la molécule et l’effet cumulatif dans le sol. Pour les molécules de synthèse, l’idée est d’apprécier la durée de vie dans le sol et l’environnement, car elles ne sont pas naturellement présentes. L’idée étant qu’une molécule qui se dégrade lentement impacte plus. Mais ce critère n’est pas logique pour une molécule minérale déjà présente naturellement dans l’environnement.

En 2008, préalablement à l'inscription du cuivre, le Ministère de l’agriculture a demandé à l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, issue de la fusion de l’AFSSA et de l’AFSSET) quelles conditions d’utilisation (bonnes pratiques agricoles) de la substance active « composés du cuivre » présenteraient un risque acceptable, eut égard aux risques environnementaux et éco-toxicologiques. Cette évaluation a été poursuivie suite à l'inscription du cuivre (demande de la directive) avec l'apport de nouvelles études par les sociétés. Suite à ces évaluations, la position de l’Anses pour des produits phytosanitaires contenant du cuivre est la suivante :sur la base des données disponibles, les risques sont acceptables pour les vertébrés terrestres (oiseaux et mammifères) par exposition directe ou indirecte (bioaccumulation par ingestion de vers de terre) pour 4000 g de cuivre métal/ha/an.

La commission européenne a publié en décembre 2018 un règlement renouvelant l’approbation des substances actives composées de cuivre. Il prévoit que seules les utilisations entrainant une application totale maximale annuelle de 28kg/ha sur une période de 7 ans sont autorisées. Cet encadrement permet donc aux opérateurs de lisser leurs apports en cuivre sur une période de 7 années et dans la limite maximale de 28kg/ha. Mais c’est à état membre de décider de l’application ou non de ce lissage.

Pour le moment le lissage est encore en discussion au niveau national en France.

Objectif du dossier cuivre :

Apporter au gestionnaire du risque les arguments pour montrer que les 4 kg/ha/an peuvent être insuffisants pour une protection efficace des cultures que le lissage est un outil indispensable au vignerons Bio, et envisager des études complémentaires pour une évaluation du risque en fonction des apports nécessaires. L'objectif est d’obtenir une réglementation qui permettent aux vignerons de gérer la maladie tout en respectant l’environnement.

L’Itab participe activement à ce dossier pour fournir les éléments techniques et les études nécessaires aux professionnels pour défendre ce dossier Télécharger 

ESCO INRA peut on se passer du cuivre en viticulture Biologique >>


Dossier flavescence Télécharger


Oenologie

Dossier règlementation Œnologie

La réglementation vin générale est en perpétuelle évolution que ce soit d’un point de vue réglementaire ou technique avec notamment ces dernière années un travail important de l’Organisation International du Vin OIV qui a notamment travailler sur une meilleure description de nombreux intrant comme par exemple les enzymes, ou l’arrivées de nouveaux intrants ou de nouvelles techniques. Il est important de suivre ces évolutions et la commission européenne via son groupe d’expert EGTOP ainsi que les acteurs de la filière s’interroge régulièrement sur l’orientation à donner à la réglementation vin Bio. L’Itab avec ses partenaires participent activement au suivi de ces évolutions et à la rédaction de dossiers techniques pour guider les professionnels dans leur choix d’évolution de la réglementation vin Bio.

Dossier vin nature



En lien avec le programme Orwine et l’application de la charte FNIVAB. Télécharger la Charte
En partenariat avec la FNIVAB: coordination et appui aux régions et au vignerons souhaitant appliquer la Charte de vinification FNIVAB.




Expertise 

Œnologie, réglementation vin Bio, contaminations croisées, vinification sans intrant et formations sur ces thématiques

Contact : Stéphane Becquet (Expert œnologie groupe EGTOP Commission Européenne)


Conférences

JT viti/oeno 2016, organisées par le SVBA en partenariat avec l'ITAB
Vidéos et diaporamas

Millésime Bio
Vidéos millésime bio 2015


Fiches techniques
Voir

- Choix des amendements

- Le matériel de travail du sol
- L'enherbement de la vigne
- Les engrais verts
- L'activité biologique des sols - Méthodes d'évaluation
- La protection contre les vers de la grappe
- Utilisation du compost


Autres documents

Réduction et alternatives au cuivre

Projet Cofree
Articles de synthèse de Nicolas Constant issus du mémoire de stage de Gwénaëlle    Article-Synthèse des travaux


Autres en protection du vignoble

Bilan phytosanitaire de l’année écoulée, échanges entre régions des problèmes rencontrés et des questions d’actualités Elaboration des protocoles nationaux 
Usages et intérêts des préparations à base de plantes 
Point et échanges sur les nouveaux produits pouvant avoir un intérêt, pour lutter contre les maladies et les pathogènes 
Veille règlementaire et liens avec les services de la PV, DGAL, DPEI et la section bio de l’INAO 
Actions à entreprendre: expérimentations, courriers, contacts, réponse à des appels d’offre etc…

Vinification
Règles de vinification Bio en France et à l’étranger (AIVB)
Document de l'AIVB présentant les principaux règlements et cahiers des charges de vinification bio existants et futurs, ayant un intérêt technique et économique pour les producteurs de vin bio français.   Erratum : tableau p 7 Le Lysozyme est autorisé dans le cadre du règlement NOP sous condition: A (sous condition).  Contact : Valérie Pladeau (AIVB) 

             Accueil - Contact - Mentions légales              Conception k-to-k