DEVELOPPER DES VARIETES ADAPTEES A L’ARBORICULTURE BIOLOGIQUE

Comment mieux prendre en compte les besoins des arboriculteurs pour les variétés de fruitiers en bio ? Un voyage d'étude FNAB-ITAB au CRA-W (Gembloux, Belgique), au CRRG (Villeneuve d’Ascq) et chez trois arboriculteurs a permis d’identifier des leviers et des initiatives innovantes pour développer une création variétale adaptée à la bio et aux spécificités de cette filière.


La commission arboriculture de la FNAB et la commission arboriculture de l'ITAB ont organisé un voyage d’étude les 20 et 21 juin derniers sur l’enjeu du matériel végétal en arboriculture biologique. En effet, les variétés d’espèces fruitières ont été développées depuis des décennies selon des critères qui ne sont pas adaptés pour l’AB ou le très bas niveau d’intrant.

 

Une action phare a retenu l’attention : elle du partenariat de long terme entre le Centre Wallon de Recherche Agronomique à Gembloux (CRA-W), le Conservatoire de Ressources Génétiques (CRRG) de Villeneuve d'Ascq et des producteurs de pommes et poires Belges et Français. L'occasion de constater in situ le comportement de ces variétés de pommes développées en conduite biologique et de manière participative.

 

Ce voyage a aussi été l’occasion de revenir sur les derniers résultats de recherche et expériences concrètes autour de la biodiversité fonctionnelle et de la gestion de la tavelure.

Des expérimentations et une expertise répondant pleinement aux enjeux

Marc Lateur, Laurent Jamar, Alain Rondia et Alexis Jorion du CRA-W de Gembloux ont présenté leurs derniers résultats concernant l’arboriculture biologique :


  • l’évaluation de portes greffes plus adaptés à une conduite en AB
  • la recherche de nouvelles variétés mieux adaptées à l’AB en collaboration avec les producteurs, CRRG, NOVAFRUIT et GAWI,
  • l’aménagement de parcours d’élevages avec des arbres fruitiers en AB,
  • l’agroforesterie fruitière,
  • la recherche participative sur la lutte contre le campagnol,
  • l’étude du cycle de vie de la cécidomyie des poirettes et la recherche de méthodes de contrôle,
  • le projet européen «EcoOrchard» : aménagements innovants en verger pour améliorer le contrôle des bio-agresseurs en augmentant la biodiversité fonctionnelle, avec l’exemple des bandes fleuries,
  • le projet ERANET – API-Tree : recherche de nouveaux modes de gestion des insectes ravageurs du pommier,
  • Projet Interreg BIOPROTECT : évaluation de nouveaux biofongicides (cas de la tavelure du pommier.

Téléchargez la présentation  du CRAW et celle de Novafruits

Un processus de création et d’évaluation des variétés adapté aux enjeux de l’AB

En 2014, le rapprochement entre le CRA-W, le CRRG et des arboriculteurs s’est formalisé par la création de l’association Novafruits, regroupant actuellement 24 arboriculteurs. Les arboriculteurs participent activement aux travaux d’identification et d’évaluation d’anciennes et de nouvelles variétés de pommes développées par les centres de recherche. L’évaluation des variétés porte sur la tolérance aux maladies et ravageurs, leurs caractéristiques agronomiques, leur rusticité et leur originalité pour se différencier de la production internationale. Les producteurs visitent régulièrement les parcelles et concluent leur évaluation par une dégustation des fruits.

Le processus d’évaluation des variétés a été conçu pour répondre aux enjeux de la production de fruits biologiques. Les arbres sont observés pendant plusieurs années sur une parcelle sans aucun traitement fongicide, puis en verger en condition de production biologique en limitant les intrants phytosanitaires. Ce type de sélection participative s’est fortement appuyé sur les variétés locales et donc adaptées au terroir.

Coxibelle, première variété sélectionnée

Après plusieurs centaines de croisements et milliers de semis, une première variété de pomme a été sélectionnée : Coxybelle. Elle a obtenu le « Certificat d’Obtention Végétale » et les premiers arbres ont été plantés dans les vergers des producteurs membres de Novafruits. Elle a une couleur orangée, une forme régulière et allongée, bien sucrée et riche en arômes typiques. Près de 4 000 arbres de la variété ont été plantés par 10 producteurs wallons au printemps 2016. Contact : m.lateur@cra.wallonie.be


Novafruits, une association au fonctionnement innovant, par et pour les arboriculteurs

Au-delà de l’implication des producteurs dans le processus de sélection, un des points remarquables de ce partenariat est le fonctionnement de l’association Novafruits.

L’originalité de la démarche intervient principalement au niveau de l’organisation et de la gestion des variétés entre l’obtenteur, le pépiniériste et le producteur. En effet, les centres de recherche, qui sont les obtenteurs, ont développé une convention tripartite entre l’association et les membres de Novafruits, leur donnant une exclusivité pour la France des obtentions avec COV pendant 10 ans. Un contrat est aussi signé annuellement entre les producteurs membres et l’association. Novafruits et les centres de recherche sélectionnent ensuite un ou des pépiniéristes pour le greffage des arbres selon des critères de confiance et de qualité du travail.

Une fois les conditions d’adhésion réunies (vergers 100 % bio, siège d’exploitation et vergers situés dans les régions Hauts-de-France, Wallonie ou Normandie et dossier de candidature), les producteurs adhérents peuvent tester les variétés dans leurs vergers professionnels. En 2018, 17 nouvelles variétés de pommes et 5 variétés anciennes de pommes et poires ont été proposées pour le greffage. Trois sont en cours d’examen pour leur « Certificat d’Obtention Végétale » et sont donc protégées juridiquement. Après implantation, les équipes des centres de recherche accompagnent les producteurs dans les observations.

Deux visites ont permis d’observer ces nouvelles variétés en conditions de vergers productifs, notamment chez René Stiévenard et Pierre et Amandine Lecerf.

Un exemple à suivre en faveur d'une recherche de long terme

Pour Sabine Bonnot, présidente de la commission arboriculture biologique de l’ITAB, « Novafruits est l’aboutissement opérationnel fructueux d’un travail d’abord exploratoire qui a commencé depuis plus de 15 ans sur l’évaluation, l’identification des géniteurs adaptés à leurs conditions locales (Nord), et sur la création variétale. Il faudrait créer des démarches similaires sur les autres bassins et zones de production arboricoles françaises. La création variétale en arboriculture est très en retard pour ce qui concerne les variétés cultivables en AB ou avec de très faibles niveaux d’intrants, de manière pérenne. C’est un verrou qu’il faut faire sauter pour permettre le développement d’une arboriculture réellement durable à l’échelle du verger français. Cela nécessite l’engagement d’un effort de recherche de long terme, il ne faut plus attendre, la démarche déployée dans le Nord montre que c’est possible. Il faudra pour cela identifier les ressources à même de porter cet effort sur le temps long, ce qui est loin d’être une évidence vu le cadrage temporel des financements actuels. Pour autant, c’est un défi qu’il nous faut vraiment relever et qui est structurant pour l’avenir ». Voilà un chantier auquel s’atteler, et qui dépendra notamment de la volonté des producteurs à structurer des projets dont les bénéfices attendus ne sont pas à portée de main immédiate !


Pour en savoir plus, contactez votre GAB ou GRAB local,l’ITAB ou le centre de recherche de Gembloux.

L’ITAB et la FNAB remercient tous les intervenants de ces deux riches journées qui nous ont accordé du temps, transmis leur expérience et communiqué leur enthousiasme.





La revue de l'ITAB consacrée aux techniques de l'AB

Des articles en ligne sur les techniques et la recherche en AB  sur toutes les filières rédigés par les acteurs du réseau



Septembre 2018

Auteurs :
Diane Pellequer (FNAB) et Claude-Eric Parveaud (ITAB)

Contacts :
Marc Miette (FNAB/FRAB Occitanie) - fruitslegumesbio82@gmail.com
Claude-Eric Parveaud (ITAB) - claudeeric.parveaud@itab.asso.fr
             Accueil - Contact              Conception k-to-k