ABSOLU

ACCOMPAGNER LES FERMES BIOLOGIQUES VERS DE MEILLEURES PRATIQUES POUR LA QUALITE DES SOLS


POURQUOI CE PROJET?

Dans le cadre du développement d’une gamme de produits bio par la marque Blédina, leur volonté est d’accompagner une cinquantaine de producteurs en agriculture biologique ou en cours de conversion, et qui vont livrer la marque, vers des pratiques porteuses d’une «agriculture régénératrice». Il s’agit donc d’une part de sécuriser les approvisionnements en France (en quantité et en diversité) et d’autre part de développer dans des fermes bio des pratiques pour protéger les sols, l’eau et la biodiversité.

La combinaison des contraintes liées aux cahiers des charges de l’agriculture biologique et de la babyfood avec les principes de l’agriculture de conservation des sols constitue un véritable défi technique (ex: gestion des adventices, dynamique de l’azote, destruction des couverts). Le projet, d’intérêt général, a donc pour vocation de permettre à tous les acteurs des filières biologiques en arboriculture et en légumes de plein champ de progresser sur la question de l’amélioration de la qualité des sols en produisant des connaissances sur les pratiques et en outillant les accompagnateurs des producteurs.

Les objectifs du projet sont de :

1.Produire des connaissances sur les pratiques pertinentes pour maintenir et améliorer la qualité des sols en cultures légumières et arboriculture biologique

2.Faire monter en compétences les acteurs de l’agriculture biologique sur le thème de la gestion de la qualité des sols

La finalité du projet est de proposer et tester un dispositif d’accompagnement aux changements de pratiques pour la qualité des sols en AB


UNE POSTURE DE RECHERCHE-ACTION

Pour conduire le projet ABSOLu, les partenaires adoptent une posture de recherche-action (Hubert 2002). L’idée est d’avoir une approche « bottom-up », c’est-à-dire de partir des connaissances et besoins des acteurs pour proposer un projet de recherche adapté, avec des solutions innovantes adaptées à la pluralité des contextes des fermes engagées. Pour cela les partenaires éviteront les approches normatives proposant des solutions uniques pour aller vers des solutions sur mesure, adaptées à la diversité des conditions locales. Cela suppose donc de travailler à la proposition de méthodes et d’outils génériques permettant d’aboutir à des actions ciblées et adaptées à chaque ferme.


LES RESULTATS ATTENDUS

Produire des connaissances sur les pratiques pertinentes pour améliorer la qualité des sols

Pour cela, nous nous appuyons sur :

  • La bibliographie existante sur le sujet
  • Des recueils de témoignages d’experts et de producteurs
  • Le suivi d’essais sur deux fermes pilotes:

    • une ferme en arboriculture bio dans les Hautes-Alpes
    • une ferme en légumes de plein champ dans les Landes

L’objectif est de créer des références sur des pratiques améliorant la qualité des sols en arboriculture et en légumes de plein champ biologiques via la réalisation d’une «bibliothèque de pratiques» et la capitalisation des données d’expérimentations


Développer des outils pour favoriser la conception de systèmes de culture améliorant la qualité des sols

Une méthode de co-conception a été développée et testée auprès de deux groupes de producteurs en 2019. Cette méthode permet de travailler avec un groupe de producteur sur un cas réel d’une ferme et de mettre l’intelligence collective du groupe et les ressources de la bibliothèque de pratiques au service de la conception d’un système de culture (rotation et/ou itinéraire technique) intégrant des pratiques améliorant la qualité des sols.

Afin de permettre le suivi des systèmes de culture co-conçus et testés dans les fermes, un ensemble d’indicateurs pertinents à suivre ainsi que leurs protocoles d’évaluation et de mesures sont proposés aux bénéficiaires du projet.


Faire monter en compétences les acteurs de la filière

L’analyse des besoins en formation réalisée au cours du projet a permis d’identifier des besoins en formations sur deux axes principaux:

  • Le premier concerne la compréhension du fonctionnement d’un sol, la capacité à observer un sol, la mise en œuvre des méthodes d’évaluation de la qualité du sol et l’interprétation des données recueillies sur la qualité d’un sol

  • Le deuxième concerne la capacité à adopter une approche système de l’exploitation agricole, à concevoir avec et pour les agriculteurs des expérimentations système et à animer avec les producteurs une démarche de co-conception de systèmes

Enfin, une journée de ce parcours modulaire sera consacrée à la présentation et la manipulation de l’ensemble des outils d’accompagnement produits dans le projet ABSOLu (bibliothèque de pratique, plateau de jeu, etc.).

La première session de ce dispositif de formation a été programmée pour 2020!

Pour découvrir les objectifs pédagogiques du parcours, le public cible, les modules composant le parcours et les dates auxquels ils sont programmés, consultez le document ci-dessous. En dernière page se trouve le lien pour s’inscrire.







ABSOLu (pilier 1 du projet MILPA)

DUREE: 2018-2020

PRESENTATION PROJET >>


ACTUALITES

Organisation de deux journées de visite sur les fermes pilotes:







REPORTEE En légumes de plein champ le 19 mars dans les Landes: programme et inscriptions







REPORTEE En arboriculture le 26 mars dans les Hautes-Alpes: programme et inscriptions


A partir du 01 avril jusqu’au 15 octobre

Parcours de formation «qualité des sols» en arboriculture et cultures légumières

-  Module «sol»: du 1er avril au 23 juin

-  Module «conception»: du 24 juin au 15 octobre

- Module «accompagnement»: 15 octobre


CONTACTS ITAB

Marion Casagrande

Stéphanie Mothes 


FINANCEMENTS

Ce projet bénéficie de l'appui financier du fonds Danone Ecosystème



             Accueil - Contact - Mentions légales              Conception k-to-k