ACTUALITE ROUILLE JAUNE


9 juillet 2014

Premiers résultats pour les choix variétaux

Rouille jaune sur triticale (stade précoce) (ITAB)La rouille jaune s’est développée dans de nombreuses régions à l’occasion de l’hiver et du printemps doux de la campagne 2013/2014 (cf dernier «du côté»).

Les observations remontées par une partie du réseau de criblage variétal animé par l’ITAB ont été regroupées. Elles permettent d’avoir une vision globale sur le comportement de variétés sur plusieurs sites, majoritairement dans la moitié nord de la France, plus touchée (conditions climatiques favorables).


Attention, il s’agit à ce stade de tendances, une synthèse plus précise sera réalisée en septembre avec des résultats supplémentaires.

Consulter les premiers résultats

Photo : Rouille jaune sur triticale (stade précoce) (ITAB)


10 juin 2014

La pression s’accentue !

La rouille jaune est apparue très précocement cette année, suite à un hiver exceptionnellement doux. Des pustules étaient nettement visibles (photo 1, Itab) sur de très nombreuses plantules de céréales à paille (blé tendre, triticale, épeautre…). Les résistances variétales s’installant plus tard pour de nombreuses variétés, il fallait attendre que la saison avance pour repérer le développement des résistances et les baisses de pression sur certaines variétés.

Pertes de rendement en perspective

2 - Spores de rouille jaune à l’intérieur des glumes (Arvalis)Malheureusement les attaques restent 3 – Epi atteint de rouille jaune (Gilles Salitot, CA 60)toujours très fortes sur de nombreuses variétés, ce qui fait craindre, désormais, des pertes de rendement non négligeables pour de nombreux agriculteurs. On voit même les épis atteints dans certains cas: une partie de l’épi est décoloré; si l’on écarte les glumes (à considérer comme de petites pièces foliacées susceptibles d’être elles aussi attaquées par la rouille jaune), on aperçoit des spores de rouille jaune (photo 2, Arvalis, photo 3, CA 60). En fonction du stade, elles ont pu faire avorter le grain.


2- Spores de rouille jaune à l’intérieur des glumes (Arvalis)
3 - Epi atteint de rouille jaune (CA 60)

La nuisibilité de la rouille jaune n’a jamais été précisément chiffrée, étant donné la rareté d’attaques aussi fortes et généralisées. On s’attend néanmoins à de fortes pertes pour la récolte 2014, en France, mais aussi chez nos voisins. En Belgique, le Centre de Recherche Agronomique Wallon de Gembloux a organisé une journée «Rouille jaune en AB» le 16 mai face à l’ampleur des attaques, alors que la maladie n’était présente que sporadiquement en 2013. En Autriche, où l’ITAB et plusieurs partenaires d’un programme de recherche se sont rendus fin mai, même son de cloche: les producteurs bio autrichiens sont très inquiets pour leur récolte, avec des niveaux de rouille jaune très élevés dans la plaine de l’est du pays, bassin céréalier. Attention par ailleurs aux semences issues de parcelles contaminées, des baisses de capacité de germination ont été observées dans le cas de cultivars affectés par la maladie.

L’INRA travaille à la reconnaissance des races de rouille jaune présentes. A l’image de 2012 et 2013, il est probable que la race Warrior soit encore dominante. La question se pose de l’apparition en France d’une race détectée en 2011 en Grande-Bretagne, KWS Sterling, dont le spectre de virulence serait proche de celui de la race Warrior.Contamination de l’ensemble d’une parcelle (Arvalis)

Quel recours en AB ?

En AB, le seul recours connu est l’utilisation des résistances variétales. Vu l’ampleur de l’attaque cette année, il est important d’identifier les variétés les plus résistantes, dans les essais de criblage variétal et, plus généralement, dans les parcelles des zones atteintes. Aucune substance à activité fongique autorisée en AB n’est a priori efficace pour combattre la rouille jaune, ou bien on manque de références, faute d’essais ciblés. =>Si des tests ou expérimentations sont menés dans votre région, merci de nous faire remonter les résultats pour les centraliser et les mutualiser.

4 - Contamination de l’ensemble d’une parcelle (Arvalis)

Dans les stratégies de lutte, en complément des résistances variétales, il convient d’éviter les situations à risque: éviter les parcelles atteintes l’année précédente, où la présence de repousses ou de graminées relais favorise la conservation de la maladie (transmission de spores sur les futures plantules); éviter en conséquence les repousses et les cultures intermédiaires comprenant des céréales; privilégier des couverts aérés (écartement + gestion de la fertilisation, sachant qu’une fertilisation azotée élevée peut générer un couvert dense avec des taux d’humidité plus élevés); éviter les semis précoces, en théorie plus favorables au cycle de la rouille jaune. Par ailleurs, on peut penser que le semis de variétés en mélange, aux résistances variées, ou encore l’association de la céréale à d’autres espèces, aideront à limiter la pression de la rouille jaune, mais nous ne disposons pas de référence en AB sur l’impact sur cette maladie. =>Si vous avez des témoignages intéressants dans votre région, merci de nous faire remonter les résultats pour les centraliser et les mutualiser. Si vous souhaitez mener des expérimentations, elles pourraient se faire en réseau, avec les collègues d’autres régions. L’ITAB peut alors vous aider à vous mettre en lien.

Les hivers doux (pas de températures < 4°C) et les printemps frais humides (températures moyennes comprises entre 9 et 15°C) sont très favorables à la rouille jaune, comme on a pu le voir cette année. Espérons que l’hiver prochain sera plus froid!

Contact: laurence.fontaine@itab.asso.fr


Sources

CRA-W et asbl CPL-Végémar, Rouille jaune et agriculture biologique au coin du champ, 18 pages, mai 2014 (document élaboré à l’occasion de la journée rouille jaune du 16 mai 2014), bientôt en ligne

Fiche accident Arvalis

Arvalis (Jean-Yves Maufras), Point technique Rouille Jaune du 16 mai 2014 Midi-Pyrénées – Ouest Audois, 6 pages.

Arvalis (Philippe du Cheyron et al), Rouille jaune: des résistances adultes pas encore en place, note Yvoire mars 2014, 4 pages.

             Accueil - Contact              Conception k-to-k