ASSISES REVAB

Organisées par l'ITAB, ces rencontres de travaillent collaboratif visent à rassembler les acteurs de la recherche, du développement, et de la valorisation en agriculture biologique pour favoriser la filière.

Vous trouverez l'essentiel et les supports ci-dessous pour chaque rencontre.


Assises 2006 

Assises 2011  




 




Les deuxièmes Assises en 2011

L’Agriculture Biologique repose sur une démarche globale de gestion du système. Mener des travaux de recherche en AB nécessite de comprendre le fonctionnement des systèmes agrobiologiques dans leur contexte pédo-climatique et social.

Un séminaire de travail collaboratif

L’ITAB a réuni les partenaires de la Recherche-Expérimentation-Valorisation en AB en organisant les Assises REVAB. Ces Assises se sont inscrites dans la continuité des travaux initiés en 2006. Elles ont constitué, à travers des interventions et témoignages de France et d’Europe et des travaux en ateliers, un lieu d’échanges pour la construction de projets de recherche en AB.

Construire ensemble

  • Atelier 1 : Prise en compte la démarche globale dans la recherche-expérimentation en AB
  • Atelier 2 : Intégration des connaissances empiriques
  • Atelier 3 : Valorisation et appropriation des connaissances

Richesse et diversité des participants

Ces Assises sont le fruit de la contribution croisée de techniciens, agriculteurs, chercheurs et tout acteur impliqué dans la recherche expérimentation en AB ou la valorisation de ces travaux.

Résumés des interventions

Diaporamas des présentations

  • Diversité des approches de la complexité en Recherche pour l’AB - Servane Penvern et Stéphane Bellon (INRA), Vianney Le Pichon (GRAB)
  • Diversité et complémentarité des approches de sélection de variétés pour l’AB – Dominique Desclaux (INRA)
  • Modéliser, partager, réinterroger. Une expérience participative pour accompagner les reconceptions de systèmes d’élevage – Lucie Gouttenoire (doctorante)
  • Introduction aux présentations européennes - François Le Lagadec (Brio, Administrateur ITAB)
  • La science expérientielle : vers une intégration des connaissances implicites des experts praticiens dans le développement scientifique de l’agriculture biologique – Ton Baars
  • International Farming System Association Association Internationale pour la réflexion sur l’approche globale – Camille Vindras (ITAB)
  • From organic farmer networking to organic knowledge system - Sandra Šūmane (Université de Lettonie)
  • Network 'Research on Organic Vegetable Production' in Germany - Bettina Billmann (FiBL)
  • Quelques réflexions personnelles sur les assises, en guise de synthèse - Jean-Marc Meynard (INRA, département SAD, Président du CS AB)

Le film des Assises

 

#



Les premières Assises en 2006

Les premières assises Recherche-Expérimentation-Valorisation en Agriculture Biologique se sont déroulées les 16 et 17 mai 2006 à Paris. Avec l’ambition de relancer la dynamique et la vie du réseau de l’ITAB, les assises ont représenté un outil de travail et de coordination: l’ITAB a proposé d’initier une démarche de réflexion commune à poursuivre et à décliner en régions.

Un des objectifs de ces assises était de clarifier les termes et le vocabulaire utilisés, notamment de définir ce que l’on entend par «recherche globale», «recherche systémique»...

A travers des séances plénières et des ateliers de travail, ces assises ont permis d’aborder un grand nombre de problématiques rencontrées en AB. Un questionnaire a été envoyé en amont et a été analysé; ceci afin d’orienter le contenu des assises et d’utiliser les éléments de réponses comme bases aux réflexions.  Voir les actes de la rencontre

Quatre ateliers de travail ont été organisés et ont permis l’échange entre les participants

L’atelier 1 a traité de la recherche globale et a permis de dégager des critères et principes essentiels à la réalisation d’une démarche expérimentale globale en AB:

  • La recherche en bio doit se faire sur des surfaces en AB.
  • Les travaux de recherche doivent être cohérents avec les objectifs suivis.
  • Les projets de recherche globale doivent nécessairement être transdisciplinaires.
  • La dynamique de travail doit être collective et permettre d’intégrer l’agriculteur dans le dispositif.
  • La recherche globale doit utiliser un langage simple pour faciliter l’appropriation par tous les acteurs.
  • Les acteurs de la recherche doivent être ouverts à une collaboration et aux méthodes globales.
  • L’objectif de l’agriculteur bio va au-delà du critère économique, c’est la viabilité économique qui doit être prise en compte.
  • La recherche globale doit permettre d’augmenter la biodiversité et limiter le nombre d’interventions.
  • Elle nécessite de savoir resituer une question analytique en programme de recherche globale et d’identifier les lois biologiques pour les réinjecter dans le système.
  • La reproductibilité des expérimentations est non obligatoire.
  • Une liste de termes inhérents à la recherche globale en bio a été proposée: durable, autonome, social, agréable, préventif, échelle géographique.

Cette liste de critères a également révélé la nécessité de lier la «mise en place de programmes de recherche» et le «mode de valorisation à prévoir».

L’atelier 2 a porté sur l’ITAB et ses réseaux et sur les moyens pour valoriser et/ou faire reconnaître le rôle de l’ITAB comme coordinateur. Sur le constat que l’ITAB est reconnu mais pas assez connu, les préconisations suivantes ont été suggérées:

  • Le réseau doit faire remonter les questions de terrain, l’ITAB doit garantir une bonne diffusion de cette information et des résultats au niveau régional.
  • L’ITAB devrait expliquer à l’ensemble de ses adhérents/partenaires comment sont constitués les différents réseaux de l’ITAB.
  • L’ITAB doit être plus lisible sur les services spécifiques qu’il peut apporter à son réseau.

Cet atelier a permis de souligner l’existence d’un lien entre recherche et développement. La réflexion a porté sur la correspondance entre type de recherche et type de développement et sur la complémentarité de ces types de développement: une recherche analytique classique donne lieu à un type de réseau et une recherche systémique à un autre modèle de développement.

L’atelier 3 a abordé le sujet du transfert et de la valorisation des travaux de recherche-expérimentation. Après avoir identifié les moyens de diffusion et les freins à la diffusion, la discussion a abouti à l’élaboration de préconisations pour favoriser la circulation de l’information dans les deux sens (ITAB vers son réseau et du réseau vers l’ITAB):

  • Dynamiser les commissions ITAB pour favoriser la circulation de l’information.
  • Participation des animateurs aux journées régionales.
  • Favoriser les échanges entre les réseaux et l’ITAB.
  • Développer les partenariats.
  • Obliger les acteurs à publier et stocker leurs résultats,a minima chez ABioDoc. Inclure cette obligation dans les critères d’évaluation des projets.

L’atelier 4 visait l’identification de sources de financement potentielles et à répondre aux problèmes de financement rencontrés par les acteurs de la recherche et du développement en bio. Des propositions pour faciliter le financement de projets ont été faites: la réalisation de fiches détaillant les sources de financement possible, le type de financement, les organismes émetteurs, l’éligibilité, les montants en jeu, la durée, l’entrée régionale ou transversale, les personnes clés et ressources, l’organisation de l’évaluation et de la décision.

Ces assises ont permis de:

- Aboutir à la priorisation des actions de travail et à la réalisation d’un programme de travail pour répondre aux questions soulevées pendant les assises dans les années suivantes

- Amorcer la discussion sur le futur comité scientifique de l’AB (CSAB) qui a été créé fin 2008.

- Créer de nouveaux postes et/ou commissions pour répondre à des besoins exprimés lors de la rencontre: «Réseaux», «Protection des plantes» et «Communication».

- Lancer une réflexion sur les partenariats à créer avec et entre les sites expérimentaux en AB.

- Cela a donné lieu en mars 2007 a une rencontre: «Mise en synergie des sites expérimentaux en agriculture biologique – Fermes expérimentales, stations expérimentales, fermes de lycées agricoles», Actes de la journée
- puis, a amené l’ITAB à revoir ses statuts (adoptés lors de l’AG 2010)par une scission du collège commun «Centres Techniques Spécialisés/Centres techniques régionaux» en deux collèges distincts («Recherche-Expérimentation» et «Régions»).*

Voir les actes de la rencontre





             Accueil - Contact              Conception k-to-k