PROJET ACV - ANALYSE DE DU CYCLE DE VIE DE PRODUITS BIO

L’ITAB est partenaire du projet ACV Bio, piloté par l’INRA avec de nombreux instituts associés, et co-financé par l’ADEME dans le cadre du programme Agribalyse. Il s’agit d’enrichir les références produites à partir d’itinéraires-type, et en particulier nous cherchons à identifier des marges de progrès selon les différents itinéraires bio examinés. Pour cela, différentes déclinaisons par produit sont étudiées => Télécharger le document


  • Actuellement, les indicateurs de l’ACV ne suffisent pas pour l’évaluation environnementale des systèmes agricoles : ils n’intègrent pas les services rendus (externalités positives), et ils ne rendent pas correctement compte de tous les impacts négatifs, en particulier ceux liés à l’utilisation des pesticides, d’antibiotiques et antiparasitaires, les impacts sur la qualité du sol, ni de l’ensemble des enjeux environnementaux, notamment des enjeux liés à la biodiversité et la fourniture de services écosystémiques. Or ces volets sont des atouts pour l’AB (voir étude externalités). C’est la raison pour laquelle un atelier a étudié les indicateurs complémentaires à associer aux actuelles ACV, en particulier ceux liés à la biodiversité. => Télécharger le document
    Une étude CASDAR Agneauxbio (2013-2016) coordonnée par l'ITAB et l'Idele avait produit des premières références sur l'évaluation environnementale de la production d'agneaux biologiques selon deux approches complémentaires, de manière à donner l'image la plus complète possible des interactions entre l'élevage ovin biologique et l'environnement. Les résultats du projet sont disponibles ici et .

  • Grâce à ce projet bio, la méthode ACV s’est enrichie, et est à même de mieux rendre compte de la réalité avec notamment l’évaluation de cultures associées et de successions culturales. Cela servira globalement les analyses ACV, et pas que celles concernant la Bio. => Télécharger le document

  • Un atelier s’est penché sur la prise en compte des éléments d’un système agricole biologique très diversifié : ceux-ci sont en interaction, et de ce fait la mise en œuvre d’une approche d’évaluation environnementale telle que l’ACV est plus compliquée (multifonctionnalité, synergies, complémentarité…). Des interactions peuvent exister entre les différents ateliers de l’exploitation, qu’ils s’agissent de complémentarités au sens large (de la main d’œuvre, des matériels, de flux de matière) ou de couplage, en un sens plus restreint, entre cultures/végétaux et la partie élevage (flux de matière)
    =>
    Télécharger le document


Une conférence sur les évaluations environnementales de l’AB a eu lieu dans le cadre de Salon La Terre est Notre Métier en septembre 2018

             Accueil - Contact              Conception k-to-k