BIOCONTROLE

Gérer les agresseurs plutôt que les éradiquer


«Les produits de bio-contrôle représentent un ensemble d’outils à utiliser, seuls ou associés à d’autres moyens de protection des plantes, pour la protection intégrée telle qu’elle figure dans l’approche européenne» (Herth, 2011).

Le bio-contrôle est un outil utilisable dans le cadre de la protection des cultures. Son principe est fondé sur la gestion des équilibres des populations d’agresseurs plutôt que sur leur éradication. Les produits de bio-contrôle privilégient l’utilisation de mécanismes et d’interactions naturels, qui permettent de régir les relations entre les espèces naturelles dans le milieu naturel.


Quatre familles de produits encadrés par 3 réglementations

Le contexte réglementaire est le même que celui des produits de protection des cultures classiques. Les produits de bio-contrôle utilisables en AB sont ainsi au croisement de trois réglementations (au niveau national et européen):


  • La substance doit être approuvée au sens du règlement CE n°1107/2009
  • La spécialité commerciale doit disposer d’une AMM
  • La substance doit être autorisée par le règlement CE n°889/2008 de l’agriculture biologique qui liste dans son annexe II l’ensemble des substances des produits de protection des cultures utilisables en AB.

Pour être autorisé en AB, un produit de bio-contrôle doit répondre à toutes ces exigences (sauf les macroorganismes non concernés par le règlement CE n°1107/2009).

Ces produits sont utilisés de façon raisonnée pour protéger les cultures contre les attaques des bio-agresseurs.


Autre
Produits phytopharmaceutiques

Macroorganismes

Définition
- « tout organisme autre qu’un microorganisme» tel que défini à l’article 3 du RCE n°1107/2009

- invertébrés, insectes, acariens ou nématodes


Réglementation
- La production biologique est fondée sur le fait de « concevoir et de gérer de manière appropriée des procédés biologiques en se fondant sur des systèmes écologiques qui utilisent des ressources naturelles internes au système, selon des méthodes qui utilisent des organismes vivants et des méthodes de production mécaniques »
(article 4, a), i) du RCE n°834/2007).

- autorisés en AB, si non obtenus à partir de ou issus d’OGM

Substances naturelles


Définition
- présentes dans le milieu naturel
- peuvent être d’origine végétale (ex : prêle), animale (ex : petit lait) ou minérale (ex : kaolin)


Réglementation
- incluses ou non au RUE n°540/2011
- spécialités commerciales avec AMM
- listées à l’annexe II du RCE n°889/2008


Microorganismes



Définition
- organismes microscopiques :
champignons, bactéries et virus

- combinent plusieurs modes d'actions (parasitisme, production de toxines, compétition nutritionnelle)
- Bacillus thuringiensis (Bt) est le plus anciennement utilisé


Réglementation
- inclus au RUE n°540/2011
- spécialités commerciales avec AMM
- non obtenus à partir de ou non issus d’OGM


Médiateurs chimiques


Définition
- phéromones d'insectes (communication entre individus de même espèce), kairomones et allomones
(communication entre individus d'espèces différentes)

- émises par les plantes ou les animaux dans l'environnement pour localiser et reconnaitre partenaires sexuels, proies, hôtes, stress, dangers, ressources alimentaires...

- permettent le suivi des vols d'insectes ravageurs et le contrôle des populations d'insectes par confusion sexuelle et piégeage.


Réglementation
- phéromones:
-incluses au RUE n°540/2011

- spécialités commerciales avec AMM
- utilisées uniquement dans des pièges, distributeurs ou diffuseurs
- kairomones et allomones: non listées à l’annexe II du RCE n°889/2008, non autorisées en AB




Pour en savoir plus

- Guide réglementaire sur les produits de biocontrôle >>

- Extrait d'une intervention de Marc Chovelon à Millesime Bio : "Qu'est ce que le bio-contrôle?" >>

- Rapport 2017 sur le Biocontrôle

- L'ITAB participe au biocontrôle dans le cadre d'un partenariat inter-ITA


















             Accueil - Contact              Conception k-to-k