ALTER AGRI - ELEVAGE - PROJET LIFE+

Des références sur le pâturage tournant dynamique

Lancé depuis plus de 2 ans, le projet LIFE+ PâturageTournant Dynamique porté par la CAVEB[1] se poursuit avec plus de 70 éleveurs qui testent cette méthode de pâturage. Ces éleveurs sont le support d’études économiques, techniques et environnementales jusqu’en 2019 qui permettront de fournir des références sur la méthode.



Quand les animaux pâturent au bon stade, ils mangent plus d’herbe, plus digeste et avec une meilleure valeur alimentaire à la base. Là on peut commencer à vouloir faire de la performance animale !



Les premiers éleveurs à s’être lancés dans le projet, en 2014, ne reviendraient pas en arrière. «Pour bien mettre en place la méthode, il faut changer ses habitudes, comprendre comment fonctionne la prairie. En ce moment, par exemple, c’est dur mais je sais qu’il faudra être patient avant de relâcher les animaux sur les prairies!», témoigne Arthur, l’un des éleveurs du groupe.

Joséphine, l’animatrice en charge du projet explique: «Le plus compliqué pour les éleveurs, ce n’est pas de franchir le cap de diviser les parcelles,c’est de modifier ses pratiques. Les animaux sortent pour se nourrir… et pas pour se promener ou nettoyer les prairies. On se trompe parfois d’objectif!»

Faire pâturer au bon stade

Les tous premiers résultats issus de l’expérimentation ont été présentés le 22 septembre lors de la journée « Innovez au Pâturage», organisée à Montmorillon. Ces premières données ne font pour l’instant que ressortir des choses déjà connue: l’herbe est un aliment de qualité, économique… et adapté aux herbivores!

«Le stade de l’herbe influence trois choses: la quantité d’herbe que les vaches peuvent pâturer dans la journée, la part qu’elles vont en digérer et la valeur de cette herbe. Quand les animaux pâturent au bon stade, ils mangent plus d’herbe, plus digeste et avec une meilleure valeur alimentaire à la base. Là on peut commencer à vouloir faire de la performance animale! Souvent les éleveurs savent déjà qu’avec des stades plus avancés, ils perdent la valeur. Mais ils oublient souvent que cela se combine à une ingestion limité puisque l’herbe devient plus encombrante. Par exemple, au stade feuillu, une vache charolaise pourra ingérer 16kgMS/jour; tandis qu’à un stade floraison l’encombrement limite son ingestion à 12kg MS!», ajoute Joséphine. «Les analyses de valeur alimentaire montrent qu’à des stades jeunes, l’herbe est un aliment très riche avec des valeurs moyennes de 16.8% de MAT et 0.98 UFL * qui convient à des animaux à forts besoins.»

Le projet dure jusqu’en 2019, et l’équipe LIFE se refuse à tirer des conclusions qui seraient trop hâtives. «Le partenariat avec des scientifiques comme l’INRA de Lusignan, l’Université de Rennes ou encore le CIRAD est un gage de la neutralité des études réalisées» explique Anne Porchet, chargée de projet LIFE à la CAVEB. «En travaillant avec des scientifiques, nous apprenons nous aussi la patience et la rigueur scientifique. Ce n’est pas parce que la méthode marche une année chez un éleveur que nous avons un résultat exploitable. Il faut attendre de l’avoir testée sous plusieurs années climatiques, sur différents contextes pédologiques, et avec différents systèmes d’élevages. Les premiers résultats sont plus d’encourageants mais statistiquement ne sont pas approuvés!».

Les dernières formations dans le cadre du LIFE ont eu lieu au mois de novembre. Le travail en partenariat avec des structures comme Bovins Croissance ou Agrobio Poitou-Charentes permet de développer la zone de l’étude. Ainsi, des formations ont eu lieu à Surgères (17), à Confolens (16), aux Essarts (85) et en Deux-Sèvres. Ce sont environ 50 nouveaux éleveurs-test qui sont attendus pour intégrer le programme.

 

* Données issues des prélèvements d’herbe réalisés dans le cadre du LIFE sur 35 paddocks gérés en PTD de janvier 2015 à juin 2016.



Le projet LIFE+ Pâturage Tournant Dynamique en bref

Projet européen 2014-2019
Porté par la CAVEB (Joséphine Cliquet : 06 19 64 18 88)
Partenaires :

Agrobio Poitou-Charentes : Thierry Mouchard : 06 24 04 01 58
Bovins Croissance : Philippe Bremaud : 06 89 08 48 52
FR CIVAM Poitou-Charentes : Olivia Tavares : 05 49 81 80 29
OCEALIA : Pierre-Alexandre Brunet : 06 76 04 45 33
SAPERFEL 79 : Jérôme Pallulault : 06 13 50 05 09






[1] CAVEB: Coopérative agricole au service des producteurs de viandes sur Parthenay, Deux-Sèvres et Vendée





La revue de l'ITAB consacrée aux techniques de l'AB

Des articles en ligne sur les techniques et la recherche en AB  sur toutes les filières rédigés par les acteurs du réseau



Janvier 2017


Auteure
Anne Porchet (CAVEB, porteur du projet)


En savoir plus

Site du projet  >>

Suivre l'actu du projet sur Facebook  >>







             Accueil - Contact              Conception k-to-k